Site Overlay

Jury 2021

Découvrez sur cette page, dans les prochaines semaines, les membres du jury du 12ème Festival Sublimage.

Marie-Christine CACOT – Présidente du Jury

Notre président du concours Sublimage 2021 est une présidente ! Portrait de Marie-Christine CACOT :

Marie-Christine CACOT débute la plongée en scaphandre en 1981 en Bretagne, pendant ses études de Pharmacienne. Elle connait son premier contact avec la photo sous-marine (argentique) en 1992. Une passion immédiate née, notamment pour l’infiniment petit.

« L’image est là pour donner de l’émotion pure »

Monitrice fédérale depuis 1994, elle fait partager sa passion de la plongée et de la photographie macro. Elle possède une grande expérience dans le milieu de la photographie avec un grand nombre d’expositions dans Le monde sous-marin en 1999, le magazine Voyage aquatique en Nouvelle-Calédonie en 2000, ou encore sa participation au Festival de l’image sous-marine , en 1994. Œuvres récompensées lors de divers festival en Calédonie, à Hyères ou encore à Strasbourg.

Matthieu Juncker – Membre du jury

Partager l’émotion par l’image

Côte d’Ivoire 1978, je ne marche pas encore que déjà je barbotte en apnée les yeux grands ouverts sur le fond de la lagune d’Abidjan.

Né en 1978 en Côte d’Ivoire, et au bord de l’eau dès son plus jeune âge, Matthieu Juncker est vite émerveillé par la vie sous-marine et décide de lier son destin à celui des poissons : « Quand je serai grand je serai Océanographe! »

A l’adolescence, son appareil photo devient son plus fidèle compagnon. Imprégné de l’âme d’artiste de sa mère, peintre, et de son père, architecte, il embarque pour le Pacifique à 24 ans, pour poursuivre ses études d’écologie marine. La Science guide ses pas, l’Art son cœur.

Depuis 20 ans, Matthieu Juncker travaille sur le fonctionnement des écosystèmes littoraux, au contact des populations océaniennes, et consacre son temps lire à photographier la faune sous-marine et la pêche. Il fondera plus tard avec des amis, la commission d’image sous-marine en Nouvelle-Calédonie, qui donnera par la suite naissance au festival. Il relève le défi de concours de photo locaux, puis de championnats nationaux, et participe à la rédaction de plusieurs livres sur la faune sous-marine du Pacifique avec, au fond de lui, la vocation de susciter l’attention du grand public sur la fragilité du milieu marin et la vulnérabilité de ses ressources.

Nicolas Petit – Membre du jury

Né en région parisienne, Nicolas Petit effectue ses études et obtient un DEUG en Arts, spécialisation photographie. Ses premières années photographiques tournent autour du spectacle, des concerts, de la danse et du théâtre contemporain.

En 1988, il part trois ans en Amérique du sud, principalement en Guyane, où il développe une passion pour la photographie de nature.

En 2001, il s’installe en Nouvelle-Calédonie et intègre l’agence Biosphoto, spécialisée dans la photographie de nature et environnement. Parallèlement, les splendeurs du lagon l’amènent à pratiquer la photographie sous-marine.

Aujourd’hui, Nicolas Petit réalise des reportages pour la presse ainsi que pour des entreprises, institutions et associations environnementales. En 2020, il édite le livre « Le cheval en Nouvelle-Calédonie », avec le photographe Claude Beaudemoulin.

Thomas Douchy – Membre du jury

Caméraman et plongeur de longue date, portrait de Thomas Douchy :

Formé à l’ISTS de Paris, Thomas Douchy, quitte les rivages de la mer du Nord pour s’installer en Nouvelle Calédonie en 2007, entrainé par sa passion pour la plongée.

Caméraman séduit par les beautés du pays, il participe à de nombreux tournages locaux et internationaux et notamment celui du film « Océan » de Jacques Perrin.

Depuis deux ans, gérant de la société Têtemba Productions, il produit et réalise des documentaires qui, tout en privilégiant l’esthétique de l’image, racontent la société calédonienne, des tranches de vie et des histoires dans le Pacifique Sud.

Anne Keller Bouché – Membre du jury

Artiste peintre amoureuse de des civilisations précolombiennes et avide protectrice des océans, portrait de Anne Keller Bouché :

Anne Keller Bouché est née à Zurich, en Suisse. Sa famille multilingue lui transmet le virus du voyage, des langues et de la peinture. C’est sa tante paternelle qui lui met ses premiers pinceaux entre les mains à l’âge de 7 ans et l’initie à la peinture sur bois, à la façon suisse allemande, autrichienne et bavaroise.

Elle exerce pendant 10 ans d’importantes fonctions dans les industries alimentaires, cosmétiques et horlogères, puis réalise son rêve et part découvrir le monde, sac à dos, pendant 2 ans.

Elle exerce pendant 10 ans d’importantes fonctions dans les industries alimentaires, cosmétiques et horlogères, puis réalise son rêve et part découvrir le monde, sac à dos, pendant 2 ans.

Après 7 années passées au Chili, une passion infinie pour la richesse des civilisations précolombiennes, et un amour inconditionnel pour l’élément « bois », elle choisit de garder la technique traditionnelle suisse, le support bois, et de changer les motifs floraux traditionnels pour les éléments graphiques précolombiens. Ses œuvres connaîtront de nombreuses expositions en Nouvelle-Calédonie.

Elle pratique la natation et la voile, et le milieu aquatique est un élément essentiel dans son quotidien. La protection du lagon et de l’environnement lui tiennent à cœur: elle alerte volontiers ses visiteurs sur l’urgence de leur sauvegarde au travers de son travail artistique.